Inauguration du CERPA

La cérémonie d’inauguration a débuté à 5:45pm au local du Centre de Réhabilitation spécialisé pour les Personnes Amputées (CERPA), le jeudi 16 janvier 2014. Ce projet s’inscrit dans un partenariat étroit entre la HETS-Genève, Suisse et la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université d’Etat d’Haïti. Il est activement soutenu par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP); le DPSE-BSI de l’État de Genève, Suisse; la KFPE – SDC, Swiss Agency for Development and Cooperation ainsi qu’Alconi Management Foundation, Lausanne, Suisse.

Le projet du CERPA trouve son origine dans une rencontre entre trois professions (psychomotricité, médecine et psychologie) et deux pays, Haïti et la Suisse. Le conseil de fondation du centre comprend comme partenaires :

  • Dr. Marie Jean Claude Cadet : Doyen de la FMP-UEH
  • Dr. Chantal Junker-Tschopp : professeur à la HETS – filière psychomotricité et Directrice du CERPA
  • Dr. Jude Milce : Vice-Doyen de la FMP-UEH
  • M. Ronald Jean-Jacques : Psychologue et professeur à la FASCH-UEH

La cérémonie d’inauguration a été portée par la présence de plusieurs personnalités haïtiennes et suisses. Nous citerons en particulier :Inauguration - photo des officiels

  • Mme Edita Vokral : son Excellence l’Ambassadeur de Suisse
  • Dr. Guilaine Raymond Charité : Directrice Générale du MSPP
  • M. Jean Henri Vernet : Recteur de l’UEH
  • M. Fritz Deshommes : Vice-Recteur de l’UEH

De nombreuses autres personnalités affiliées à la FMP-UEH, à la FASCH-UEH, au MSPP, à la direction de plusieurs hôpitaux de Port-au-Prince, à MSF, à HI, à IDEO, à Rebâti Santé Mentale ainsi qu’à l’AHPsy nous ont également honorés de leur présence et de leur amitié lors de cette cérémonie d’inauguration.

Propos de bienvenue : Directrice du CERPA, Dr. Chantal Junker-Tschopp

Pour débuter la cérémonie, la Directrice du CERPA, le Dr Chantal Junker-Tschopp, a adressé ses propos de remerciement et de bienvenue aux participants et participantes. Dans son allocution de bienvenue, le Dr Chantal Junker-Tschopp, a dressé l’historique du CERPA et a présenté ses différents objectifs.

Objectifs du CERPA

1)    Objectif clinique

Dans le but de répondre à certains des besoins qui se sont imposés suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010, le CERPA accueille tant les personnes amputées que les étudiants souffrant de troubles de l’apprentissage. Dans le cadre des personnes amputées, il se propose de 1) soigner les douleurs fantômes, c’est-à-dire d’effacer la sensation bien réelle que le membre amputé continue d’exister, 2) limiter les risques de rejet de prothèse et enfin 3) éviter le retrait social et psychique de la personne tout en promouvant sa réinsertion sociale.

Le CERPA ouvre également ses portes aux étudiants de l’UEH, en particulier ceux inscrits en FMP, et qui rencontrent des difficultés d’apprentissage qui ne leur permettent pas d’exprimer leur plein potentiel au niveau de leurs études. Une consultation psycho-sociale leur permet de parler de leurs difficultés et de les travailler pour mieux les traverser.

2)    Objectif formation

Sensibiliser à l’approche neuro-psychomotrice, à la notion de douleurs fantômes ainsi qu’aux facteurs de risques liés au rejet de prothèses. Formation destinée aux étudiants (médecine et psychologie) ainsi qu’aux professionnels travaillant dans le domaine de l’amputation. Formation assurée par le Dr Chantal Junker-Tschopp, HETS-Genève.

3)    Objectif recherche

Développer la recherche sur les questions des douleurs fantômes et de l’intégration de la prothèse au schéma corporel. Sur le long terme, développer un centre d’excellence Haïti-Suisse au sein de la FMP-UEH sous la direction du Dr. Chantal Junker-Tschopp, HETS-Genève, des Dr. Cadet et Milce, FMP-UEH et du Dr. Jean-Jacques, FASCH-UEH.

Directrice de la HETS, Prof. Joëlle Libois

La Directrice de la Haute école du travail social de Genève (HETS), le professeur Joëlle Libois ne pouvait pas être présente à cette inauguration. Elle a cependant adressé une lettre à tous les invités. Pour le professeur Libois, c’est une belle opportunité pour une école telle que la HETS dispensant une formation académique, de pouvoir développer ses compétences en formation professionnelle grâce à la dimension clinique et à l’approche thérapeutique du CERPA. Elle a aussi tenu à préciser que la HETS souhaite également soutenir les compétences professionnelles existant en Haïti, ainsi que renforcer leur visibilité sur le plan international par la recherche, la publication et le développement d’un centre d’excellence centré sur l’amputation. Pour conclure, elle a insisté sur le fait que le projet s’est construit sur un partenariat riche et solide avec l’Université d’Etat d’Haïti, la Faculté de Médecine et de Pharmacie ainsi que le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) qu’elle tient à remercier très sincèrement pour cette collaboration qui elle l’espère, s’inscrira dans la durée.

Doyen de la FMP-UEH, Dr. Marie Jean Claude Cadet

Le Doyen de la faculté de médecine et de pharmacie, le Dr. Cadet a, en tant que partenaire du projet, remercié l’équipe du CERPA ainsi que le Recteur de l’UEH, qui, dit-il, ont placé leur confiance dans le décanat de la FMP, composé du Dr. Jude Milce, Vice-Doyen, et de lui-même, pour l’avancement de ce projet. Le CERPA étant reconnu comme une extension de la FMP/UEH, il en souligne toute la valeur de par l’accompagnement qu’il propose aux personnes amputées ainsi qu’aux étudiants en difficultés d’apprentissage. Ce projet résulte d’une belle rencontre et vient répondre à sa volonté, en tant que Doyen, de soutenir pleinement les étudiants dans leurs études, un projet qui lui tient tout particulièrement à coeur.

S’adressant à la Directrice Générale du MSPP, Dr. Guilaine Raymond Charité, il remercie chaleureusement le MSPP pour toute la confiance et le soutien qu’il accorde au CERPA en lui octroyant généreusement le poste d’une secrétaire en la personne de Mme Mélissa Marie Josette Sincère. Il valorise également le soutien que l’association Rebâti Santé Mentale, représentée par M. Stanley Rigaud de Miami, va prochainement apporter au CERPA en assurant le financement d’une partie du salaire du poste de psychologue, autorisant ainsi la mise sur pied de la consultation psycho-sociale ouverte aux étudiants et patients amputés.

M. le Doyen relève également la valeur de la formation que l’on peut apporter aux professionnels de demain au niveau des thématiques touchant l’amputation. Il souligne toute l’importance de développer un centre d’excellence et de compétence centré sur les douleurs fantômes. Enfin, il voit réunies les différentes conditions qui permettent au CERPA de devenir une structure pérenne et efficace auprès de la population et, en particulier, auprès des personnes amputées. Il a souhaité le plein succès au projet et à l’avenir du CERPA.

Recteur de l’UEH, M. Jean Henri Vernet

Quant au recteur de l’Université d’Etat d’Haïti, M. Jean Henri Vernet, très enchanté d’accueillir ce projet au sein de son université, il présente un discours empreint de finesse et d’une belle part humaniste. Il valorise la part de chacun qui permet de bâtir de tels projets porteurs d’espoirs et de mieux être. Dans ce sens, le CERPA offrira un précieux soutien à nombre de patients amputés. Il souligne que lors de l’accession à son poste de Recteur, il a posé comme objectif prioritaire la réalisation d’un tel centre clinique et qu’il est comblé que ce vœu se réalise sous les traits du CERPA. De plus, l’ouverture vers les étudiants en difficultés d’apprentissage offre une belle opportunité pour renforcer la qualité de la formation universitaire. La recherche prévue dans le cadre de ce projet vient encore valoriser l’Université dans ses compétences et ses fonctions. Monsieur le Recteur est enfin convaincu que le partenariat qui se tisse entre la FMP/UEH et la HETS de Genève perdurera au-delà des deux ans que dure ce projet et il s’activera à travailler pour soutenir cette démarche.

Directrice Générale du MSPP, Dr. Guilaine Raymond Charite

La Directrice Générale du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), le Dr. Raymond Charité, a adressé, dans son discours de circonstance, des vœux chaleureux et amicaux à l’équipe du CERPA en leur souhaitant Paix et Sérénité en ce jour d’inauguration. Elle note que ces deux mots traduisent le sentiment qu’elle ressent dans les locaux qui abritent le CERPA, avec une dimension forte d’accueil et de bienveillance. Elle valorise la dimension clinique de ce très beau projet qui s’inscrit dans un partenariat avec l’UEH et la HETS de Genève. Elle voit dans ce centre une réponse thérapeutique efficace et efficiente pour toutes les personnes amputées qui souffrent de douleurs fantômes, abandonnent leur prothèse, peinent travailler, à se concentrer au quotidien ou tendent à se retirer socialement.

Madame la Directrice Générale relève en particulier l’importance des trois axes qui portent le projet à savoir la clinique, la formation et la recherche. Considérant le deuxième axe, elle insiste sur la qualité de la formation à apporter aux étudiants en lien avec une meilleure compréhension de l’amputation et de ses conséquences. Ceci est essentiel à ses yeux pour que son service, le MSPP et les hôpitaux qui s’en réfèrent, mais également les patients, puissent trouver des professionnels mieux formés et désireux de s’investir dans le devenir de leur pays. Elle espère valoriser le partenariat qui soutient le CERPA en soulignant que de nouveaux objectifs autour de la formation peuvent en émerger et que l’avenir s’annonce prometteur. Son allocution particulièrement chaleureuse et enthousiaste se conclut en souhaitant plein succès au CERPA.

Son Excellence Madame l’Ambassadeur de Suisse en Haïti, Mme Edita Vokral

Dans son discours, son Excellence l’Ambassadeur de Suisse en Haïti, Madame Edita Vokral, a d’emblée reconnu toute la valeur d’un projet tel que le CERPA qui s’inscrit dans un partenariat fort entre Haïti et la Suisse. Après avoir rappelé les liens intimes qui existent entre les deux pays et qui se traduisent par nombre de projets au profit de la reconstruction de ce pays, ceci depuis de nombreuses années, elle a présenté son expérience du séisme et des conséquences de cette tragédie sur le pays. Elle rappelle que le 12 janvier 2010, elle n’était pas encore en poste en Haïti. Plus que les images de maisons effondrées, les victimes et, en particulier, les personnes qui se retrouvaient amputées suite à cette catastrophe l’ont profondément bouleversée. En apprenant sa nomination en Haïti, cela lui était difficile d’imaginer croiser autant de victimes amputées. Or, en arrivant en Haïti, elle fut au contraire étonnée de n’en rencontrer que très peu. Le projet du CERPA l’a soudain questionnée si cette faible représentation ne traduisait pas en fait la très grande difficulté pour ces victimes ayant souffert d’une amputation de sortir de chez elles, de dépasser leur douleur, d’affronter l’image de leur handicap dans le regard des autres et de préserver leur place dans notre société. Si ce qu’elle voyait dans les rues n’était en fait que la marque du retrait social qui s’impose si souvent comme une conséquence de la perte de son intégrité corporelle mais que dans l’intimité des maisons, la souffrance restait profondément réelle et outrageusement répandue.

Son Excellence voit dans le CERPA une structure qui vient répondre à ses différentes difficultés et qui vient soutenir les patients amputés grâce à une équipe pluridisciplinaire formée de psychomotriciens et de psychologues, de Suisses et de Haïtiens. Elle souhaite également qu’avec l’aide du CERPA, les personnes amputées vont apprendre à réinvestir leur place dans notre société.

Clôture

Pour clore ces discours d’inauguration, la troupe de danse Soley Leve, composée de 5 danseuses amputées, a offert un spectacle hors pair qui a conquis l’assemblée. Elles ont été chaleureusement applaudies.

La cérémonie s’est terminée aux environs de 8 :00 PM avec les mots de remerciements de la Directrice du Centre de Réhabilitation Spécialisé pour les Personnes Amputées, le Dr Chantal Junker-Tschopp.

Inauguration - photo Soley levé